Pourquoi le big data est-il autant à la mode de nos jours ?

Il est facile de tomber dans le piège qui nous pousse à prendre pour acquises les technologies fantastiques que nous utilisons au quotidien dans notre monde axé sur le savoir et les données.

Pourtant, il est parfois important de prendre un peu de recul et de nous rappeler à nous-mêmes que nous vivons vraiment une période unique d’opportunités.

Selon un article de Forbes, en 2020, chaque être humain sur la planète créera près de 1,7 méga bytes d’informations nouvelles chaque seconde. Cela comprend :

  • 40 000 recherches Google PAR SECONDE
  • 31 millions de messages envoyés et 2 millions de vidéos visualisées sur Facebook CHAQUE MINUTE
  • 300 heures de vidéos publiées sur Youtube PAR MINUTE

Les capacités informatiques ont augmenté en suivant la loi Moore lors du siècle dernier et ceci n’a pas l’air de s’arrêter. SingularityHub a publié un article qui retrace la trajectoire historique et prédit la croissance future de la capacité informatique, en voici quelques exemples :

      • En 1920, avec 1 000 dollars vous pouviez vous acheter un ordinateur dont les capacités informatiques étaient 1 million de fois plus limitées qu’un insecte
      • En 1980, ces mêmes 1 000 dollars vous permettaient d’acheter une machine dont le processeur était aussi puissant que le cerveau d’un insecte
      • En 2020, avec 1 000 dollars vous pourrez vous offrir un ordinateur dont le processeur sera aussi puissant que le cerveau d’une souris
      • Et ils estiment qu’en 2025, ces 1 000 dollars vous serviront pour l’achat d’un ordinateur dont le processeur aura la puissance d’un cerveau humain

Et nous en sommes qu’au début de la grande révolution du big data. Selon une enquête du McKinsey Global Institute nous sommes encore loin de mettre toutes ces données à profit. En 2016 nous n’exploitions que :

      • 50% à 60% de la valeur de nos données basées sur la localisation
      • 20% à 30% de la valeur de nos données de fabrication
      • 10% à 20% de la valeur de nos données du secteur public
      • 10% à 20% de la valeur de nos données du secteur de la santé

Peu importe le secteur, les obstacles au bon usage des données que nous créons sont à peu près les mêmes: les entreprises ne disposent pas du talent dont elles ont besoin pour cela. Les données sont malheureusement enfermées dans les silos. L’entreprise doit encore donner à voir une démonstration convaincante du potentiel des données.

C’est pour cela que je suis ravi de faire partie du lancement de DXC Technology. Notre nouvelle entreprise est la première société de services informatiques indépendante au monde. Nous comptons parmi nos équipes plus de 4 500 ingénieurs et scientifiques. Notre expérience nous a mené à apporter des solutions d’analytique auprès de plus de 800 clients à travers la planète, dans tous les secteurs.

La révolution big data en fait que commencer. Les capacités informatiques ne cesseront d’augmenter, en réduisant à la fois leurs coûts. Dès son premier jour en tant que nouvelle compagnie, DXC aide ses clients dans le monde entier pour naviguer dans cette nouvelle économie de la donnée.

Vous nous rejoignez à bord ?


Auteur: Jerry Overton

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: