Quand la technologie vient en aide aux réfugiés

Selon des chiffres issus du dernier rapport global du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), 65,3 millions de personnes (soit une personne sur 113) étaient contraintes de s’éloigner de leur foyer pour cause de conflit et de persécutions en 2015. À titre de comparaison cela représente plus de personnes que la population du Royaume-Uni ou les populations du Canada, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande combinées.

La crise des réfugiés est un problème d’ordre public, qui a parfois divisé la classe politique et l’opinion publique. Et pourtant, l’accueil de nombreux réfugiés en Allemagne a rempli les premières pages des journaux du monde entier en 2015. Selon les données officielles du Bureau fédéral des migrants et réfugiés, plus d’un million de réfugiés ont rejoint l’Allemagne cette année.

Avec un nombre aussi élevé de personnes, dont la plupart sont passés par des expériences difficiles et traumatisantes, le défi pour l’administration est de taille. En travaillant conjointement avec une ONG basée à Berlin, Initiative D21, DXC Technology a participé à la création d’une plate-forme de soutien aux réfugiés de nouvelle génération qui offre un espace en ligne efficace aux responsables gouvernementaux pour accéder rapidement aux services informatiques liés aux réfugiés.

J’ai rencontré mon collègue Philipp Müller, directeur général du secteur public en Europe centrale et orientale et directeur de l’Initiative D21 pour connaître son rôle dans ce projet.

Création d’une société numérique

Philipp a commencé par expliquer le rôle de l’Initiative D21, le plus grand partenariat à but non lucratif d’Allemagne entre le gouvernement et l’industrie pour la société numérique. « D21 comprend environ 200 entreprises et institutions membres d’un réseau intersectoriel, ainsi que des partenaires politiques des gouvernements fédéraux, nationaux et locaux. L’objectif est de façonner la société numérique avec des projets pionniers à but non lucratif et de faire réussir l’Allemagne d’un point de vue social et économique dans le monde numérique du 21ème siècle », nous explique-t-il.

Lorsque la crise des réfugiés a commencé, Philipp et deux autres membres du conseil d’administration de l’Initiative D21 se sont réunis pour discuter de la façon dont ils pourraient soutenir les organisations gouvernementales et la société civile. Leur objectif était d’apporter leur soutien au gouvernement pour venir en aide aux réfugiés. Ils ont donc créé une communauté et développé  une plate-forme d’engagement pour relier ceux qui font un don à la cause avec les organisations qui s’engagent à intégrer les réfugiés dans la société.

La communauté a ensuite organisé un sommet des réfugiés auprès du ministère de l’Intérieur, réunissant plusieurs centaines de représentants d’organisations non gouvernementales, de fonctionnaires et d’entreprises pour discuter de la meilleure façon d’aider et de soutenir les réfugiés.

Des bénéfices clairs pour l’entreprise 

J’étais curieux d’en savoir plus sur le rôle qu’avait joué DXC dans le projet. Philipp m’a dit : « Plusieurs de nos consultants ont investi leur temps libre dans le projet. Certaines ont fait du travail technique, ont pensé l’architecture, conçu et développé la plate-forme tandis que d’autres ont joué un rôle dans la gestion du projet, comme l’organisation du sommet des réfugiés et des rencontres communautaires. Tous les participants vous le diront, leurs attentes ont été comblées, et c’est même allé au-delà. »

Bien qu’une grande partie du travail ait été réalisée l’année dernière, Philipp m’a expliqué qu’il reste encore beaucoup à faire. « Ensemble avec la communauté, nous nous réunirons avant la fin de 2017 pour discuter des prochaines étapes. Nous parlerons avec ceux qui travaillent sur le terrain pour mieux comprendre leurs problèmes et chercheront à nous associer avec d’autres organismes à but non lucratif spécialisés dans les initiatives d’aide aux réfugiés ».

En ce qui concerne les avantages qu’en retire DXC, Philipp est très clair: « Nous travaillons pour le ministère de l’Intérieur et l’Office fédéral des migrations et des réfugiés. Notre travail (sous forme de responsabilité d’entreprise) nous a permis de servir au mieux nos clients car, grâce à lui, nous avons pu développer une meilleure compréhension de la situation. Cela nous a permis de comprendre certains points que nous n’aurions pas connus sinon. »

« Travailler sur un sujet aussi important pour notre communauté a également apporté du sens à ce que nous faisons. Je suis très fier que DXC Technology joue un rôle dans ce domaine », conclut-il.


Auteur: Paula Sullivan

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: