Choisir le bon logiciel de travail collaboratif : une économie de temps et d’argent

Conversation

La technologie numérique a permis la création d’une nouvelle génération d’outils de collaboration dans le monde de l’entreprise qui permettent aux employés de mettre leurs idées en commun, de coordonner leurs activités et de développer conjointement des produits.

Mais quand l’offre en matière de logiciels de travail collaboratif est si grande, comment les dirigeants d’entreprise peuvent-ils choisir les outils les plus efficaces et les plus largement adoptés par leurs équipes ? C’est un véritable dilemme, comme l’attestent tous les employés qui au cours des dernières années ont dû apprendre à utiliser différents logiciels (pour les abandonner tout aussi rapidement).

Choisir un logiciel de travail collaboratif inapproprié ou inefficace fait perdre de l’argent à l’entreprise mais également un temps précieux car les employés sont obligés d’apprendre comment créer de nouveaux projets, les sauvegarder dans les bons dossiers, les partager avec leurs collègues de manière correcte, etc. Et nous savons que perdre du temps dans l’univers à très grande vitesse de l’économie numérique revient à signer sa sentence de mort.

Mais à l’inverse, bien choisir dès le début peut s’avérer payant.

Dennis McCafferty, rédacteur pour CIO Insight nous livre quelques conseils pour les responsables d’entreprises à l’heure de faire leur choix dans l’immense offre de logiciels de travail collaboratif.

Tout d’abord, il est important de choisir un logiciel qui ne présente pas trop de limitations. « Bien souvent les fournisseurs, associés et autres prestataires externes devront participer avec le reste de l’équipe interne. Il est donc judicieux de choisir un logiciel qui permet ce genre de pratique », nous dit-il.

Il est également crucial que l’entreprise se tourne vers des outils qui ont fait leurs preuves en matière de valeur commerciale. « Il est préférable de s’orienter vers des solutions qui ont auparavant aidé d’autres entreprises à augmenter leur chiffre d’affaires, leurs bénéfices, leurs parts de marché, tout en améliorant la productivité et en abaissant les coûts », souligne-t-il.

En se tournant vers un logiciel de travail collaboratif qui apporte la garantie d’un bon retour sur investissement,  « vous vous assurez le support des membres du comité de direction, ce qui par ricochet pourra entrainer un plus grand investissement de leur part dans les technologies collaboratives » explique Dennis McCafferty.

Mais n’oubliez pas, même le logiciel de travail collaboratif le plus prometteur n’engendrera pas un seul centime de ROI si les employés ne l’utilisent pas. Il est donc impératif de leur offrir une formation de qualité et une assistance constante.


Auteur: Chris Nerney

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: