Votre assistant personnel est-il un espion ?

Peu de temps s’écoulera avant que beaucoup, ou même la plupart, de nos activités quotidiennes, qu’elles soient professionnelles ou personnelles, soient réalisées avec l’aide d’assistants personnels tels qu’Alexa, Cortana, Google ou Siri. En passant de la vérification de rendez-vous quotidiens à l’envoi de messages, et à la capture d’événements personnels ou professionnels, ces assistants personnels promettent d’être le genre d’outils performants et efficaces sur lesquels on peut compter.

À moins, ceci étant dit, qu’ils ne soient en train d’enregistrer ou de transcrire tout ce qu’on dit à notre insu. Prenez Alexa, l’assistante personnelle activée par la voix d’Amazon Echo. Selon un rapport de The Intercept, « Amazon s’interroge sur une politique de grande envergure qui permettrait aux développeurs d’Alexa d’accéder aux transcriptions brutes de ce que disent les gens lorsqu’ils utilisent les applications Alexa », ont déclaré trois personnes qui connaissent bien la question.

Amazon a déclaré à CBS News que l’entreprise ne « partage pas d’informations où le client serait identifiable à des tiers (applications) sans le consentement du client ». Le rédacteur en chef du magazine Wired, Nicholas Thompson, a toutefois exprimé sa réserve à CBS This Morning :

« Ces appareils sont extrêmement utiles, ils sont efficaces, ils sont bons. Notre relation avec ces derniers est toutefois complètement différente de celle que nous avons avec nos autres appareils, et nous disons des choses, ils entendent des choses, que nous ne voudrions vraiment pas voir partout, » souligne Nicholas Thompson.

« En ce moment, les appareils Amazon Echo enregistrent uniquement à partir du moment où ils entendent le nom d’Alexa », mais Nicholas Thompson prédit que « dans l’avenir, lorsqu’ils nous seront plus familiers, ils seront probablement toujours en train d’enregistrer. En ce moment, Amazon se montre prudent car ils ne veulent pas que les gens aient peur. »

Donner des transcriptions brutes de gens qui disent « Alexa, qu’ya-t-il sur mon calendrier aujourd’hui ? » aux développeurs peut sembler inoffensif, mais si Nicholas Thompson a raison et que ces appareils commencent à enregistrer 24h/24, nous commençons à parler de questions potentielles et inédites relatives à la vie privée et à la sécurité.

Les assistants activés par la voix qui stockent des enregistrements seraient une cible tentante pour les hackers, qui seraient également en mesure de pirater un appareil afin d’écouter en temps réel. Combien vos concurrents seraient-ils prêts à payer pour écouter vos sessions de stratégie d’entreprise en direct depuis leur bureau ? Ce serait encore mieux que Pandora Premium !

Rappelons la panique de 2013, lors que les « nerds » ont commencé à arriver au bureau en portant des Google Glass, suscitant, chez leurs collègues, la crainte de se faire filmer subrepticement. Mais au moins, on pouvait « voir » les Google Glass. Votre fidèle assistant, en contrepartie, pourrait faire son « sale boulot » sans être détecté — et de façon insoupçonnée.

Vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas été averti. (Musique de fond inquiétante.)

Auteur: Chris Nerney

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: