Réseaux sociaux en entreprise : source de distraction ou outil de productivité ?

Bonne nouvelle pour les employeurs : le lieu de travail est encore fait pour travailler. Cela semble évident, mais compte tenu de l’affluence des appareils mobiles dans les milieux de travail, certains dirigeants froncent les sourcils.

Les réseaux sociaux, accessibles depuis nos terminaux mobiles, sont souvent considérés comme étant « L’élément perturbateur ». Toutefois, suite aux lancements récents de Microsoft Teams et de Workplace par Facebook, les entreprises commencent à se rendre compte que ces outils sociaux et de collaboration à destination de l’entreprise l peuvent augmenter le taux de productivité des employés, tout en protégeant leurs informations sécurisées.

Slack

Slack a débuté en tant qu’application interne d’IRC pour faciliter la collaboration entre développeurs de jeux. Depuis, elle est devenue un « un espace de travail unique pour votre PME ou votre équipe ». En avril 2017, Slack a dépassé le palier des 5 millions d’utilisateurs actifs quotidiens et 1,5 million de clients payants. Voici les caractéristiques de Slack :

  • Chats de groupes dits « persistants» (« persistent chat channels »), faciles à organiser par sujet. Autrement dit, ils permettent au sein d’une équipe la fluidité d’un chat et la persistance des contenus (ce que ne fait pas une messagerie instantanée).
  • Groupes privés et messagerie directe entre utilisateurs.
  • Partage de fichiers.
  • Plus de 150 applications intégrées (Google Drive, Dropbox, GitHub, etc.).
  • Recherches contextuelles profondes.

Slack a aidé de nombreuses entreprises à réduire de 48% l’utilisation d’emails à l’interne, à augmenter leur productivité de 32% et à réduire les réunions de 25%.

Google+

La popularité de Google+ est motivée par le niveau de flexibilité offerte en termes d’engagement, de contrôle et de fonctionnalités utiles, telles que celles qui sont décrites ci-dessous. Google+ offre la possibilité de filtrer les « bruits de fond » agaçants qui sont souvent un aspect inévitable des plateformes telles que Facebook ou Twitter.

Google+ s’intègre facilement avec d’autres produits Google, ce qui facilite la navigation, et ceux qui font partie de la suite Google trouveront des fonctionnalités améliorées qui répondent aux besoins des entreprises, telles que :

  • La possibilité de partager du contenu en interne avec tous les utilisateurs du domaine de votre entreprise.
  • L’utilisation d’étiquettes de profils afin de pouvoir reconnaître facilement les autres utilisateurs Google+.
  • Des messages restreints uniquement accessibles au domaine de votre entreprise.

Microsoft Teams

Microsoft Teams a été lancé cette année dans le cadre de la suite 0ffice 365 pour rassembler tout le contenu, les outils, les personnes et les conversations dans un seul espace de travail, qui peut être personnalisé par les équipes pour inclure du contenu et des fonctionnalités telles que :

  • Des onglets pour un accès rapide aux documents, conversations et services cloud.
  • Des bots qui permettent des actions rapides.
  • Des connecteurs pour des outils et services externes.

Les équipes viennent aussi avec le niveau de sécurité auquel on s’attendrait avec 0ffice 365, y compris :

  • Un grand support aux normes de conformité.
  • Un cryptage de données en tout temps, qu’elles soient inactives ou de passage.
  • Une authentification multi-facteurs pour une meilleure protection de l’identité.

Yammer

Tout comme Slack, Yammer a débuté en tant que système de communication interne et a été lancé en 2008 en tant que produit indépendant, bien que Microsoft finisse éventuellement par acheter la compagnie. Ainsi, Yammer vient avec la possibilité d’intégrer de nombreuses fonctionnalités d’0ffice 365, en plus d’avoir ses propres fonctionnalités.

Yammer offre la possibilité de travailler sur des projets collaboratifs avec des personnes externes à l’entreprise, elle offre aussi le feed Discovery, qui permet de garder un œil sur ce qui se passe dans la compagnie et qui pourrait intéresser. L’accès au réseau Yammer est déterminé par le domaine internet de l’utilisateur afin que seules les personnes possédant des adresses électroniques approuvées puissent joindre leurs réseaux respectifs.

Workplace

Bien qu’il soit présenté par Facebook, le service n’est pas associé à votre compte Facebook et offre aux entreprises un espace sans publicités avec les mêmes fonctionnalités que la version grand public de Facebook, telles que la possibilité de créer des groupes spécifiques et des fils d’actualité à travers lesquels il est aisé de faire des recherches.

Puisqu’il est basé sur les fonctionnalités de son grand frère « grand public », Workplace demande peu ou pas de formation avant d’être utilisé et est construit sur les puissants systèmes Facebook qui sécurisent les informations de plus de 2 milliards de personnes. Workplace peut également être intégré aux fournisseurs d’identités (IdPs) pour l’authentification des utilisateurs, permettant ainsi de se connecter facilement avec des identifiants Single Sign On (SSO).

Des défis propres

En mettant l’accent sur la collaboration, la sécurité et les communications ciblées, ces applications semblent avoir évolué en dehors des réseaux sociaux traditionnels axés sur les consommateurs en apportant une réponse propre à chaque enjeu des entreprises. Au final, cependant, une application ne peut montrer son potentiel que si les personnes se montrent prêtes à l’adopter. Avez-vous déjà eu des expériences avec certaines de ces applications ? Votre milieu de travail les utilise peut-être même déjà ?

Auteur : Rich Owen

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: