En matière de sécurité digitale, peu importe la génération, tout le monde est laxiste

Un sondage, réalisé auprès de 800 employés américains, a confirmé ce que les professionnels de la sécurité informatique savaient déjà : l’humain, peu importe son âge, est la première et la plus importante source de vulnérabilité. Et cela toute entreprise confondue.

Réalisé par le fournisseur de solutions technologiques First Data, le sondage visait à évaluer la sensibilité à la cybersécurité des employés selon leurs catégories d’âges. De plus, il cherchait également à évaluer quels sont les problèmes spécifiques à chacune de ces catégories.

On note que :

  • 45% des Milléniaux (personnes ayant entre 16 et 30 ans, aussi appelée « génération Y ») « gardent leurs OS, leurs antivirus, et les autres logiciels importants à jour » contre 63% des papy boomers.
  • 70% des Milléniaux pense que télécharger des applications et des logiciels gratuits, les rendent « très probablement » vulnérable à une cyber attaque.
  • 42% des Milléniaux « ne changent leurs mots de passes que lorsqu’ils sont forcés de le faire » contre 32% des papy boomers.

Mais attention, il ne faut pas tirer de conclusions hâtives. Le sondage montre que dans certains cas, les Milléniaux ont conscience des risques. 81% d’entre eux disent qu’ils « n’ouvriront jamais une pièce jointe provenant de personnes qu’ils ne connaissent pas ». De même, 79% d’entre eux ne cliqueront pas sur des liens envoyés par des inconnus, et cela même si cet inconnu propose de discuter d’une opportunité incroyable qui concerne le transfert de plusieurs millions de dollars sur leur compte en banque personnel.

Toutefois, même dans le cas de personnes qui s’estiment conscient des enjeux de la sécurité, les professionnels de ces services remarquent les faits suivants :

  • 37% des papy boomers ne font pas les mise à jour des logiciels les plus sensibles.
  • 19% des Milléniaux ouvre les pièces jointes de mail envoyés par des personnes qu’ils ne connaissent pas.
  • 21% des Milléniaux vont cliquer sur un lien partagé par des personnes qu’ils ne connaissent pas.

Admettons que vous êtes en charge de la sécurité informatique d’une entreprise de 200 employés. Si l’on se réfère à ces pourcentages, tous les jours, entre 40 et 70 employés peuvent être le vecteur d’entrée d’une attaque dévastatrice contre votre réseau via un malware.

En conclusion, ce sondage ne permettra pas aux professionnels de la sécurité de mieux dormir la nuit. En revanche, ils pourront vous dire : « Je vous avais prévenu ! ».

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: