Environnement de travail : bientôt sans bureau ?

work-from-home

Plus de mobilité et de télétravail : la tendance en entreprise ne montre aucun signe d’essoufflement, tant que les employés aspirent à plus de flexibilité quant aux lieux et horaires de travail.

Un peu moins d’un employé sur trois (32%) – et moins d’un tiers des employés de la génération Y (27%) –  passent la totalité de leurs heures de travail dans un bureau fixe, révèle un récent sondage de Staples.

Pensez-y : il y a dix ans, ces chiffres étaient impensables. Entre temps, les technologies (Internet, appareils mobiles, cloud, …)  ont redessiné les contours de l’environnement de travail. Des outils tels que la vidéoconférence et la collaboration à distance, novateurs il y a une dizaine d’années, sont désormais monnaie courante, car les entreprises profitent de réseaux beaucoup plus puissants ainsi que du cloud.

Ces entreprises répondent également à la demande de leurs collaborateurs. L’enquête de Staples révèle que 43% des travailleurs américains considèrent la flexibilité et le travail à distance comme absolument nécessaire.

Selon Staples, « même si le bureau reste le point d’attache, le travail à distance, même occasionnel, est passé d’être un avantage à faire partie intégrante de l’environnement de travail, affectant beaucoup de choses : du processus de recrutement de talents à la productivité »..

Alors, où se délimite la zone de travail ? Selon l’enquête Staples, 57% des répondants disent que travailler à distance élimine les distractions. Si les employés peuvent être plus productifs en travaillant à distance, et si les entreprises peuvent économiser des coûts en réduisant voire même en éliminant les bureaux physiques, pourquoi ne pas aller au bout de la démarche ?

Bien sûr, il y a de bonnes raisons de préserver un bureau ou un siège – parler à des collègues et travailler côte à côte présentent des avantages, comme il est nécessaire d’avoir un espace pour rencontrer des clients, des partenaires commerciaux et de potentiels collaborateurs. Cependant et dans la plupart des cas, cela ne nécessite guère un bâtiment entier, voire un étage.

Les petites entreprises sont devenues virtuelles depuis un certain temps maintenant, souvent parce qu’elles n’ont pas les moyens d’acheter ou de louer des bureaux. Mais ne soyez pas surpris si, au fil du temps, de plus grandes entreprises franchissent le pas. La technologie est là. C’est juste une question de stratégie et de ressources financières.

Votre entreprise dispose-t-elle toujours d’un bureau ou d’un environnement de travail partagé ? En a-t-elle besoin ?

Auteur : Chris Nerney

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: