L’offre Azure Container Instances (ACI) débarque !

J’aime les conteneurs. Vous aimez les conteneurs. Nous aimons tous les conteneurs.

Toutefois, si vous avez déjà essayé d’exécuter vos programmes sur Microsoft Azure, vous avez certainement dû rencontrer un problème. Il n’était pas facile d’exécuter des conteneurs de type Docker, une technologie native de Linux, sur Azure. Le correctif aurait pu être fait, mais cela demandait beaucoup de travail. Désormais avec Azure Container Instances (ACI), il est non seulement plus simple d’exécuter des conteneurs Linux et Windows, mais Azure est également compatible avec l’informatique sans serveur.

Microsoft savait que ce changement devait être fait. Comme l’a expliqué John Gossman, ingénieur distingué de Microsoft et membre du conseil d’administration de la Linux Foundation : «Avec plus de 40% de VM sur Azure aujourd’hui Linux, nous voulons nous assurer que les clients utilisant Linux sur Azure – et ceux qui le souhaitent – ont les outils et les connaissances dont ils ont besoin pour exécuter leur charge de travail sur notre cloud. ». Et cela signifiait encourager les conteneurs et adopter l’informatique sans serveur.

Avant d’aller plus loin, permettez-moi de souligner que l’informatique « sans serveur » est un abus de langage. Les serveurs sont toujours là, et ont toujours besoin d’être contrôlés. C’est juste que dans un environnement sans serveur, les développeurs n’ont plus à s’inquiéter des serveurs.

Pour aller plus loin : selon Corey Sanders, vice-président Corporate pour Azure Compute, ACI « a été le premier service à fournir des conteneurs sans serveur innovants dans le cloud public. » Les gestionnaires d’Amazon Web Services (AWS) Lambda pourraient ne pas être tout à fait d’accord avec cette déclaration, mais il est vrai qu’ACI offre une combinaison unique de conteneurs Linux et Windows dans l’environnement sans serveur.

Corey Sanders affirme que la solution de conteneur sans serveur ACI intéresse les clients « en raison de son modèle de sécurité approfondie » qui protège chaque conteneur au niveau de l’hyperviseur. Elle « fournit une limite de sécurité forte pour les scénarii multi-locataires », dit-il. Après tout, « il peut parfois être difficile de sécuriser les charges de travail multi-locataires qui s’exécutent dans des conteneurs au sein d’une même machine virtuelle. L’activation de cette isolation sans vous obliger à créer un cluster d’hébergement à partir d’autres clouds est unique et constitue un véritable modèle natif de cloud. »

Microsoft affirme que les clients utilisent ACI autour d’un éventail de scénarii, comme le traitement par lots, l’intégration continue et l’informatique événementielle. Nous entendons régulièrement les clients dire qu’ACI est particulièrement bien adapté pour gérer leur charge de travail en rafale. ACI supporte le calcul rapide et propre des rafales compressées, ce qui élimine la surcharge liée à la gestion des machines du cluster.

Certains des plus grands clients d’Azure utilisent également ACI pour le traitement des données plus anciennes, comme les données sources, qui sont ingérées, traitées et stockées durablement dans Azure Blob Storage. ACI rend possible cela en permettant à chaque étape du travail d’être empaquetée en tant que conteneur assigné avec des définitions de ressources personnalisées pour le développement, les tests et la mise en œuvre agiles. En traitant les données avec ACI à la place des machines virtuelles traditionnelles, les clients peuvent réaliser des économies significatives grâce à la facturation granulaire et par seconde.

ACI peut également se répandre à partir d’Azure vers d’autres plates-formes. Le Virtual Kubelet de Microsoft, un projet open-source conçu pour relier Kubernetes avec des offres de conteneurs sans serveur similaires à ACI, a pris de l’ampleur. Plusieurs fournisseurs, y compris VMware, AWS et Hyper.sh, y travaillent.

ACI pourrait être amené à s’exécuter sur des plates-formes cloud, lançant ainsi un mouvement cloud hybride intéressant.

Auteur : Steven J. Vaughan-Nichols

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: