Lutter contre la baisse d’attention digitale

digital-attention-span-distractions

Sans grande surprise, la surcharge d’information et la capacité d’attention digitale sont devenus deux grands ennemis. La croissance de l’information disponible ne dispose d’aucune limite et croît de façon exponentielle. En revanche, l’attention digitale ne suit pas cette tendance.

Contraints à s’adapter aux changements dans nos habitudes de consommation de l’information, les créateurs de contenu numérique ont dû relever un tout nouveau défi : comment offrir une information complète en moindre temps ?

Comme gagner en temps de vue est impossible, ils ont dû changer leurs méthodes de travail. Pour offrir plus d’informations en moindre temps, ils ont tout simplement décider d’intégrer l’information à l’endroit où le regard se trouve déjà.

C’est pour cette raison que l’on trouve de plus en plus de de textes, de graphiques et de légendes occupant souvent le tiers inférieur d’un écran de télévision durant un programme télévisé. Cette nouvelle technique, appelée Chyron, est l’exemple parfait d’intégration de plus d’information dans le module de diffusion. Présent sur pratiquement tous les journaux télévisés, Chyron est un texte qui défile au bas de l’écran vidéo nous renseignant sur la météo pendant que le présentateur annonce les résultats sportifs.

En offrant une information plus complète, ce flux déroulant permet d’obtenir un réel avantage concurrentiel, Chyron peut retenir le téléspectateur de « zapper » vers une autre source d’informations concurrentielles.

Dernièrement, les diffuseurs, les architectes et les créateurs de contenu se sont transformés en pianistes jouant deux morceaux différents. Malheureusement, la qualité de l’attention de l’utilisateur est très affectée par l’abondance de l’information. À titre de comparaison, le risque en mois, cela revient à écrire un SMS tout en conduisant.

Une autre tendance de consommation est apparue ajoutant donc un défi supplémentaire. Les recherches montrent que les individus regardent, de plus en plus, deux écrans ou plus à la fois. Selon une étude récente de Google « La nouvelle étude sur les multi-écrans », 81% des personnes interrogées consomment simultanément de l’informations sur leur appareil mobile ET leur télévision.

Ainsi, en plus de l’émission télévisée et des chyrons qu’elle contient, le téléspectateur tient probablement un téléphone portable pour consulter ses emails ou regarder son compte twitter.

Alors, comment les architectes de contenu et de conception peuvent-ils équilibrer le besoin de plusieurs flux de contenu en un seul endroit sans que les yeux des utilisateurs y perdent de l’intérêt ? D’après mon expérience, ce défi ne se limite pas seulement aux changements dans nos écrans de télévision ni à la conception de pages web spécialisées. Le réel défi demeure l’élaboration de tableaux de bord capables de fournir un flux d’informations aux constituants clés, couvrant tous les différents aspects de l’entreprise.

Pour équilibrer la surcharge d’informations dans la conception, il est essentiel de déterminer les informations qui nécessitent d’être immédiates de celles qui peuvent tout aussi bien être transmises par un lien additionnel. Cela peut sembler très évident, mais tout le challenge réside dans l’exécution.

Les informations sur les chaînes câblées présentent évidemment un défi différent, car il est à ce jour impossible de cliquer pour obtenir un autre niveau d’information, de sorte que les flux d’actions et les chyrons avec le flux d’informations semblent être à ce jour la seule solution.

L’expérience personnelle laisse penser que la simplicité n’est pas facile quand plusieurs développeurs et propriétaires de contenu souhaitent voir le fruit de leurs efforts sur un site Web. J’ai par ailleurs fais partie d’un de ceux qui se sont plaint de la disparition de son contenu. C’est pourquoi des yeux indépendants, une architecture de l’information et un bon sens du design sont obligatoires pour éviter l’encombrement, effacer toutes les difficultés des utilisateurs et, par conséquent, obtenir un site Web avec un taux de rebond élevé.

Malgré le grand volume d’informations disponibles, quelles que soient les secteurs d’activité, j’ai remarqué qu’il y avait un mouvement vers une plus grande simplicité. Plutôt que de créer des tableaux de bord ressemblant à ceux des voitures de courses, les architectes de contenu tendent à créer des tableaux de bord plus simplistes.


Frank Cutitta

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: