Ce que nous réserve le cloud

Attachez vos ceintures. Le cloud va vous faire voyager.

1.    Le cloud hybride décolle

La difficulté d’intégration dans les cloud privés et publics ont ralenti la démocratisation du cloud hybride, resté à l’arrêt derrière la ligne de départ. Mais l’arrivée de Kubernetes a révolutionné le secteur et le cloud hybride a pris de la vitesse.

Lorsqu’une plateforme cloud supporte Kubernetes (NDLR : elles le font toutes maintenant), il est possible d’exécuter des clusters de conteneurs à travers tous les clouds et de les gérer simultanément à la fois sur votre cloud privé OpenStackAmazon Web Services (AWS), Microsoft Azure, ou Google Cloud. Vous pouvez exécuter toutes vos tâches sur ces services cloud et bien plus encore.

Pour favoriser son développement, il s’avère que tous les fournisseurs de services soutiennent Kubernetes comme socle de leur solution de cloud hybride.

2.    L’essor du services mesh

Un autre facteur contribuant à l’essor du cloud hybride est la croissance des architectures de micro-services et des maillage de services (service mesh). Les applications cloud hybride doivent être mises en réseau les unes avec les autres sur différentes architectures. De toutes les solutions existantes, celle d’Istio est particulièrement intéressante.

Istio met en réseau les microservices et les conteneurs. Plus encore, la solution fournit des services de découverte, de plan de reprise, de load balancing, de métriques et de surveillance. Vous pouvez donc l’utiliser pour prendre en charge le contrôle d’accès, les tests A/B, les « canary releases », les mécanismes de chiffrement et d’authentification de bout en bout  et la limitation de débit.

Tout comme Docker a transformé notre façon d’exécuter et de stocker les applications et que Kubernetes a changé notre façon de gérer les conteneurs, Istio pourrait s’avérer tout aussi important.

3.    Serverless : la prochaine génération d’applications

Le terme Serverless prête à confusion, il y a encore et il y aura toujours des serveurs. L’informatique sans serveur fournit aux développeurs des services de back-end. Ensuite, lorsque les développeurs mettent en place une application, au lieu d’appeler des fonctions dans le sens traditionnel du terme, ils appellent un programme déjà fonctionnel pour fournir un service à leur programme. Les développeurs disposent ainsi d’une abstraction facile à utiliser pour accéder aux ressources informatiques.

La vitrine des services Serverless est AWS Lambda. Avec lui, vous pouvez exécuter des programmes sans provisionner ni gérer des serveurs. Officiellement, vous ne pouvez l’exécuter que sur AWS, mais TriggerMesh, une société de gestion open-source multi cloud sans serveur, permet d’exécuter les fonctions Lambda, grâce à …Kubernetes.

Lambda n’est pas le seul programme Serverless. D’autres alternatives existent telles que  Azure Functions, Apache OpenWhisk et Auth0 Webtask. C’est parce-que d’autres solutions existent qu’il est fort probable que les architectures Serverless soient prêtes à fonctionner sur pratiquement tous les clouds d’ici la fin de l’année.

4.    Gestion de la sécurité du cloud

Avoir un cloud sécurisé n’est pas facile. Il n’existe aucun programme qui permettent de tout sécuriser. C’est pourquoi je m’attends à ce que les fournisseurs de services de sécurité gérés (MSSP) se popularisent. Cette vision nouvelle donnera l’aide dont les utilisateurs ont besoin pour s’assurer de la sécurité de leur cloud.

5.    Fournisseurs de cloud : une recomposition du paysage

L’année 2018 a été marqué par des rachat entre elles de plusieurs entreprises de cloud, et cette tendance se poursuivra en 2019.

De toutes les entreprises cloud qui décideront de se spécialiser sur Kubernetes, seule une poignée d’entre elles rencontrera le succès souhaité dans l’orchestration des conteneurs cloud. Les autres ne seront peut-être pas rachetées, mais amenées à disparaitre quand il deviendra évident qu’elles n’auront pas assez de clients pour devenir une entreprise viable.

Lorsque vous travaillez sur votre stratégie cloud, examinez attentivement vos fournisseurs et partenaires potentiels. La technologie a peut-être changé, mais les préoccupations commerciales perdurent.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: